Le projet « She-Covery » : Faire face aux impacts économiques sexospécifiques de la COVID-19 en Ontario

La crise COVID-19 a un impact économique disproportionné sur les femmes, le taux de participation des femmes au marché du travail ayant atteint son niveau le plus bas depuis 30 ans. Les inégalités systémiques existantes ont été encore exacerbées par les récentes mesures de fermeture, entraînant ce que certains économistes appellent une “she-cession”, car plus de femmes ont perdu leur emploi et moins de femmes que d’hommes en retrouvent un. Alors que les écoles commencent à rouvrir, la Chambre de commerce de l’Ontario (Ontario Chamber of Commerce, OCC) publie son dernier rapport, le projet « She-Covery » : Faire face aux impacts économiques sexospécifiques de la COVID-19 en Ontario en offrant des recommandations pratiques pour faire face aux défis immédiats et à long terme.

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes :

  • Le leadership et la responsabilité commencent par un engagement des parties prenantes à fixer des objectifs collectifs, à récompenser la diversité, à inclure les femmes dans les organes de décision et à appliquer une optique de genre et de diversité à leurs stratégies, politiques et programmes de relance.
  • La garde d’enfants nécessite une stratégie à court terme pour faire face à la pandémie et des réformes à plus long terme à l’échelle du système pour améliorer l’accessibilité et l’abordabilité.
  • Les initiatives de développement de la main-d’œuvre doivent se concentrer sur la définition des compétences essentielles, l’accélération de la reconversion des femmes et la garantie de l’utilisation de leurs compétences – en mettant l’accent sur l’augmentation de leur participation dans les métiers spécialisés, la technologie et l’ingénierie dans les secteurs à croissance rapide.
  • L’esprit d’entreprise doit être considéré comme une voie vers la croissance économique, et un écosystème inclusif est essentiel pour soutenir les diverses femmes entrepreneurs.
  • Des conditions de travail flexibles sont un moyen d’égaliser les chances des femmes et d’améliorer les résultats organisationnels.

Ce rapport est présenté en collaboration avec Ontario Power Generation, le Diversity Institut, et le Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat (PCFE).

Référence à citer

Dessanti, C. (2020). Le projet « She-Covery » : Faire face aux impacts économiques sexospécifiques de la COVID-19 en Ontario. Chambre de commerce de l’Ontario, Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat, Diversity Institute. https://wekh.ca/wp-content/uploads/2020/09/The_She-covery_Project_FR.pdf 

Lire la suite
X
X