Mikwam Makwa Ikwe (femme-ourse de glace) : analyse des besoins nationaux propres à l’entrepreneuriat féminin autochtone

Le Canada compte quelque 23 000 femmes entrepreneures autochtones, et les femmes autochtones y sont proportionnellement deux fois plus nombreuses à lancer une entreprise que les autres femmes.

Les femmes autochtones apportent des approches, des produits et des services nouveaux et innovants à la communauté économique, mais elles rencontrent souvent des obstacles singuliers qui limitent leur aptitude à fonder et développer leur entreprise, en particulier à obtenir des financements et des activités de mentorat. La pandémie de COVID-19 a exacerbé ces difficultés et en a créé de nouvelles, comme la perte de recettes importantes. Il est essentiel de comprendre ces problèmes pour concevoir et mettre en œuvre des politiques propres à l’instauration d’un écosystème plus équitable et plus inclusif.

Le présent rapport illustre en détail les difficultés et les obstacles auxquels les femmes autochtones font face lorsqu’elles cherchent à développer leurs activités. Fondé sur les données qualitatives recueillies lors d’une série de tables rondes communautaires auprès de plus de 350 participantes en 2020, ce rapport renferme une analyse des riches histoires partagées par les femmes entrepreneures autochtones au sujet de leurs réussites, de leurs défis et de leurs aspirations entrepreneuriales. Il se termine par une série de recommandations destinées aux différents acteurs de l’écosystème, à savoir :

  • les institutions financières autochtones
  • les institutions financières traditionnelles
  • les organismes de soutien aux entreprises
  • tous les ordres de gouvernement
  • les établissements postsecondaires

Nous utilisons une définition inclusive du terme « femmes entrepreneures autochtones ». Nous considérons que les entrepreneures incluent les femmes qui possèdent des petites et moyennes entreprises ou des microentreprises, celles qui travaillent à leur compte et celles qui sont propriétaires d’entreprises individuelles non constituées en personnes morales. Nous incluons également tous les types d’organismes, depuis les entités à but lucratif jusqu’aux entreprises sociales. Enfin, nous appliquons une définition inclusive des femmes. Par « femmes », nous entendons les femmes qui s’identifient comme telles sur le plan du genre, et non du sexe, ce qui inclut les femmes cis, les femmes trans et d’autres femmes.

Lire la suite
X
X