Rapport 2024 sur l’état des lieux de l’entrepreneuriat féminin au Canada : Résultats préliminaires

Le Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat (PCFE) a publié les résultats préliminaires de son rapport annuel État des lieux de l’entrepreneuriat féminin au Canada. Les recherches montrent que les entrepreneures bénéficient de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat du Canada (SFE) et que leur statut de propriétaires d’entreprises se maintient. 

En calculant la moyenne des rapports trimestriels de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises, l’équipe de recherche du PCFE estime qu’en 2023, 18,4 % des entreprises étaient majoritairement détenues par des femmes, y compris les petites, moyennes et grandes entreprises (les PME comptant pour 99,8 % de celles-ci). La moyenne comparative en 2022 était de 18 %, alors que celle de 2020 était à 16,8 %, soit une augmentation dans l’ensemble.

Le rapport montre également l’impact des 7 milliards de dollars en investissements liés à la SFE qui vise à améliorer l’accès des entreprises détenues par des femmes au financement, à des réseaux et à l’expertise dont elles ont besoin pour démarrer, prendre de l’expansion et accéder à de nouveaux marchés. Sur les 510 femmes ayant répondu à un sondage dans le cadre du programme de la SFE, plus de trois quarts ont déclaré avoir intégré de nouveaux secteurs d’activité depuis leur engagement dans le programme de la SFE. Elles ont également fait part du renforcement de leur engagement dans l’innovation (65,9 %), notamment au niveau des nouveaux processus et modèles d’entreprise, des produits et services et des pratiques de développement durable. Plus de la moitié (52,2 %) des participantes au programme de la SFE ont créé de nouveaux réseaux de soutien, 43,2 % ont été conseillées par de nouvelles sources et 41,3 % ont tissé des liens avec leurs homologues du même secteur d’activité.

Les résultats préliminaires de l’État des lieux de l’entrepreneuriat féminin au Canada de cette année montrent également que : 

  • Les Canadiennes étaient plus engagées dans l’ensemble des activités entrepreneuriales de premier développement par rapport à la moyenne mondiale (14,8 % contre 10,1 %).
  • Plus de 80 % des femmes en entrepreneuriat sont des travailleuses autonomes et les femmes représentent 37,2 % de la population des travailleuses et travailleurs autonomes.
  • Les femmes en entrepreneuriat accusent un retard par rapport aux hommes en entrepreneuriat sur le plan des revenus, avec 37,1 % des entrepreneures gagnant moins de 50 000 dollars par an, contre 31,7 % des entrepreneurs et 10,9 % des entrepreneures gagnant plus de 150 000 dollars, contre 14,8 % des entrepreneurs.
  • Les femmes en entrepreneuriat sont plus susceptibles d’adopter des initiatives de durabilité que les hommes en entrepreneuriat. Plus d’un tiers (33 %) des entreprises majoritairement détenues par des femmes œuvrent à la réduction des déchets.
  • Les entreprises autochtones sont majoritairement détenues par des femmes, à un taux supérieur à celui de l’ensemble de la population canadienne (24,7 %).
  • Les personnes racisées détiennent majoritairement environ 19,2 % des petites entreprises au Canada.
  • 47,5 % des entreprises appartenant à des femmes ont formé leur personnel aux compétences nécessaires à leur activité, contre 41,9 % pour l’ensemble des entreprises.

Pour en savoir davantage sur les résultats préliminaires, téléchargez l’aperçu et restez à l’affût de la publication complète du rapport État des lieux de l’entrepreneuriat féminin au Canada de 2024 plus tard ce printemps.

Lire la suite
This site is registered on wpml.org as a development site.